Médecines douces

La médecine traditionnelle a parfois ses limites et certaines alternatives peuvent se révéler intéressantes dans le syndrome X fragile, notamment dans le traitement des otites à répétition, pour ne citer que cet exemple important.

Fleurs de Bach
(Source : Wikipédia ; MILLER P., Les fleurs de Bach, Editions Eyrolles, 2011)

« Les Fleurs de Bach sont des élixirs floraux réalisés à partir de trente-huit essences de fleurs. Elles tiennent leur nom de celui de leur concepteur, le Dr Edward Bach (1886-1936), médecin anglais spécialisé notamment en chirurgie et bactériologie, s’intéressant également à l’homéopathie, qui mena des recherches sur l’usage des fleurs de 1928 à 1936. Ces préparations ont pour objectif de ré-harmoniser nos états d’esprit. »

Les fleurs de Bach, remèdes naturels et sans aucun danger, relèvent des médecines complémentaires ou alternatives, centrées sur les états émotionnels. Elles ne s’adressent pas directement aux symptômes physiques, mais aux composantes émotionnelles et mentales qui les accompagnent. En aucun cas, elles ne peuvent ni ne doivent remplacer une démarche médicale.

Pour visualiser la brochure, cliquez sur Fleurs de Bach
(Source : Le bonheur, un peu, beaucoup, passionnément…, Fleurs de Bach Original)

Pour aller plus loin, un livre assez complet sur le sujet :
Pascale MILLIER, Les fleurs de Bach, Editions Eyrolles, 2011, 239p.

Magnésium
(Source : BIOinfo, N°112 septembre 2011, p.43)

Le magnésium s’avère (…) un minéral très utile dans le traitement de l’hyperactivité. La pédiatre française Marianne Mousain-Bosc a pu en faire l’expérience à maintes reprises. Elle déplore: « Dans le tableau clinique de l’hyperactivité, on n’intègre pas des critères biologiques tels que les variations des taux de calcium et de magnésium alors que l’excitabilité d’une cellule dépend pourtant d’un déséquilibre intracellulaire de magnésium et de calcium. »

Traitements homéopathiques

Pour les enfants qui ont des difficultés d’endormissement, le sirop Relax Junior peut être une solution.

Huiles essentielles
(Source : www.pharmacieservais.be)

Souvent méconnues, les huiles essentielles sont nos meilleures alliées pour lutter contre les petits tracas de santé quotidiens. Pour ne citer que quelques exemples :

  • La Lavande vraie a un effet antibactérien et cicatrisant. Attention, elle a aussi un effet neurologique et est vivement déconseillée pour les personnes épileptiques !
  • La Lavande aspic s’utilise volontiers sur les piqûres d’insectes ou autres
  • Le Ravintsara est un anti-viral puissant
  • L’Eucalyptus radié est puissante contre les infections respiratoires
  • etc.

L'utilisation des huiles essentielles dans le cas d'otites à répétition est très bénéfique. Dominique Baudoux présente sa "recette" dans son petit livre "Guide pratique d'Aromathérapie familiale et scientifique". Elle permet de soigner les otites rapidement et efficacement.

Les huiles essentielles sont des cadeaux de la nature mais elles doivent toujours être utilisées en connaissance de cause. Il vaut donc toujours mieux demander conseil à votre pharmacien.

Pour aller plus loin, trois livres parmi d’autres :
Alix LEFIEF, L’encyclopédie des huiles essentielles, Editions ESI, 2011, 351p.
Dominique BAUDOUX, L’Huile Essentielle, Editions Soliflor, 2011, 163p.
Dominique BAUDOUX, Guide pratique d’Aromathérapie familiale et scientifique, 2008, 160p.

Oméga 3
(Source : Oméga 3)

« Les Oméga 3 font partie de la famille des acides gras. Le mot « acides gras » contient le mot « gras » et les graisses ont généralement la réputation d’être néfastes pour la santé.
En ce qui concerne les Oméga 3, cette affirmation mérite cependant d’être fortement nuancée. Les Oméga 3 appartiennent à la famille des acides gras essentiels. En d’autres termes, ils sont l’un des deux types d’acides gras indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, au même titre que les vitamines et les minéraux.
Notre organisme ne sait toutefois pas les synthétiser. Ils doivent donc être fournis en quantité suffisante par l’alimentation. Or ils sont trop rarement présents dans nos assiettes !
De récentes études scientifiques ont montré qu’un apport suffisant en Oméga 3 a des effets bénéfiques sur notre santé. Sachez que les résultats des dernières études scientifiques plaident résolument en faveur d’une consommation suffisante d’Oméga 3 ! »

L'été 2012, lors de la conférence internationale du X fragile à Miami, nombre de médecins ont rappelé l’importance de la consommation quotidienne d’Oméga 3 chez les personnes atteintes du syndrome X fragile, mais aussi chez les personnes porteuses de la prémutation.