FISH – Hybridation in situ en fluorescence (FISH en anglais)

La localisation des fragments d’ADN dans le génome peut être déterminée (cartographiée) par hybridation d’un fragment d’ADN marqué par fluorescence avec des chromosomes métaphasiques, de même que les modifications des régions connues (délétions, duplications, translocations). La Fish permet de caractériser de nombreuses anomalies, mais elle présente des limites, en particulier celle d’être une approche ciblée nécessitant une identification préalable de l’anomalie à rechercher.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.